Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Métiers & Engagements

Les métiers de l’alimentation, des métiers pour réussir

MetiersDeLAlimentationLes Métiers de l’Alimentation, ce sont plus de 300 000 entreprises qui génèrent plus de 95 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploient 1,1 million d’actifs (4 %de la population active).

Ce secteur, fortement créateur d’emplois, offre de nombreuses opportunités aux jeunes. C’est la garantie de trouver un emploi stable dans un secteur à la recherche de profils qualifiés.

Les entreprises de l’Alimentation offrent un cadre de travail à taille humaine. Les métiers de l’alimentation c’est aussi la grande distribution.

Le commerçant ou vendeur en alimentation est un intermédiaire entre des producteurs, des grossistes de produits alimentaires et une clientèle locale.

Il a pour tâches principales, d’accueillir, de servir, de conseiller ou d’informer les clients qui viennent dans son magasin.

Il facture l’achat, encaisse les sommes dues par le client et assure le rendu de la monnaie. Dans certaines spécialités il exerce un « métier de bouche » dans la mesure où il fabrique, ou prépare, tout ou partie de ce qu’il vend (boulanger, boucher, poissonnier, traiteur, etc.)

En amont il a en charge l’approvisionnement du magasin. Il passe les commandes aux fournisseurs et les réceptionne. Il procède au rangement, à l’étiquetage et à l’exposition des denrées en tenant compte de divers facteurs : fréquence de la demande, urgence, durée de conservation des produits, prix.

Le commerçant fait régulièrement l’inventaire de ses marchandises pour gérer ses stocks. Une partie importante de son travail consiste aussi à entretenir l’hygiène et la propreté de son magasin.

Les conditions de travail du commerçant dépendent de son statut (indépendant ou salarié) et du type de magasin ou surface de vente dans lequel il travaille : boutique traditionnelle, supérette, supermarché, hypermarché, drive, marchés en plein air…

Un point commun cependant, les horaires sont d’une grande amplitude. Le travail du samedi et souvent du dimanche matin sont de rigueur. La station debout est quasi permanente. Une bonne résistance physique s’impose pour le transport et le rangement des produits.

Études / Formation pour devenir Commerçant en alimentation

  •  CAP employé de vente, option produits alimentaires ou option services à la clientèle,
  • CAP services en milieu rural option vente alimentaire
  • Bac pro technicien conseil vente en alimentation, en vins et spiritueux,
  • BTS technico–commercial produits alimentaires, boissons, vins et spiritueux
  • Licence professionnelle commercialisation alimentaire, commercialisation des liquides

Évolutions

Le vendeur en alimentation peut s’installer à son compte et ouvrir un commerce. S’il travaille dans la grande distribution,  il peut évoluer vers une responsabilité de manager de rayon, chef de secteur ou directeur de magasin. Pour s’installer dans les métiers de bouche, il est nécessaire d’obtenir un CAP le plus souvent par la voie de l’apprentissage.

Philippe Frances, chef d’établissement, Jean Monnet, St Symphorien–sur–Coise, 69

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :