Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

À LA UNE

Concours Advance, entrez dans une école d’ingénieurs

 

Après le bac, deux voies s’ouvrent à ceux et celles qui ambitionnent d’entrer dans une école d’ingénieurs. La préparation « classique » en deux ans, avec les classes préparatoires aux grandes écoles (CGPE) ou la classe préparatoire intégrée (CPI), directement accessible après le bac. C’est le cas du concours Advance qui permet à ces étudiants de poursuivre leur cursus dans une Ecole d’Ingénieurs Post-Bac. Ces étudiants rentreront en première année d’école et feront ainsi le cursus complet en son sein.

CGPE ou CPI ? Comment trancher ? Cela dépend de l’élève, me direz-vous mais…

Si je ne sais pas ce que je veux…

La classe préparatoire aux grandes écoles est un tremplin pour les écoles les plus sélectives (Centrale Paris, Polytechnique, Supélec ou Mines Paristech), elle s’appuie sur l’acquisition de méthodes de travail spécifiques, d’une culture générale étendue, et … permet de se donner le temps de réfléchir pour bifurquer vers une autre filière de formation. Les CPGE sont en général le théâtre d’un fort esprit de compétition, tournées vers un seul et unique objectif : le concours. Le cursus qui le précède est donc parsemé de concours blancs et de colles, parfois très stressants. Elle est plutôt à déconseiller aux adeptes du moindre effort,

Pour ceux et celles à qui ce type d’environnement coupe les moyens plus qu’il ne le stimule, il est préférable d’opter pour une Classe Préparatoire Intégrée. La scolarité est en effet évaluée par le contrôle continu, et il ne plane pas la sanction finale des concours à longueur de journée. En premier lieu, la CPI donne l’occasion d’aborder dès le cycle préparatoire des enseignements plus concrets, tels que l’électronique, l’informatique, l’aéronautique ou la biotechnologie, en fonction de la spécialité des écoles. L’objectif des deux années de CPI reste bel et bien d’acquérir un socle de connaissances théoriques solides en mathématiques, en physique, ou encore en chimie.

J’ai un projet professionnel…

Certains diplômés ont la chance d’avoir déjà un projet professionnel bien défini dès le bac en poche. Pour eux, autant aller au plus court et se diriger vers un cycle intégré!

J’aimerai travailler dans l’entreprise en même temps…

A la différence des CPGE, certaines prépas intégrées proposent un cursus en alternance. L’occasion d’avoir déjà un pied dans l’entreprise. Le rapprochement avec le monde professionnel est en outre assuré par plusieurs stages au cours de l’année, par la présence en cours d’intervenants venus de l’extérieur et l’intègration dès les deux premières années de la dimension projet, et de l’international propre aux écoles d’ingénieurs.

Le concours Advance ouvre les choix

C’est ce que permet le Concours Advance qui fait partie de la procédure APB (Admission Post-Bac) et permet aux élèves de terminales S, STI2D et STL de faire un choix en toute sérénité vers quatre écoles d’ingénieurs dynamiques et portées sur des secteurs en forte évolution et donc à grande employabilité: l’EPITA (informatique), l’IPSA (aéronautique), l’ESME Sudria (mécanique et électricité) et SupBiotech (biotechnologie).

 

——————————————————————————————–

Le Concours Advance:

– il est ouvert aux étudiants de Terminale S et STI2D. Les écoles du concours Advance proposent un total d’environ 1 250 places pour 13 campus.

– les étudiants déjà bacheliers qui veulent intégrer l’école en première année doivent passer par une procédure parallèle, hors concours Advance.

– première sélection sur dossier : l’inscription se fait via le site Admission Post-Bac. Pour que l’inscription soit validée, il faut que le dossier soit entièrement rempli et enregistré sur le portail. Les notes de Première et du premier trimestre de Terminale ainsi que les résultats du bac de français sont examinés.

Une fois complétés, les dossiers sont examinés par un jury. Celui-ci établit une liste de «Grands Classés» qui regroupe les meilleurs candidats de Terminale S. Ces «Grands Classés» sont exemptés d’épreuves orales et écrites.

– les épreuves orales : tous les autres candidats sont convoqués pour passer une série d’épreuves orales (maths, anglais et entretien de motivation). Chaque oral dure 30 minutes. Les oraux se déroulent sur les campus des écoles ou par vidéo-conférence pour les candidats basés à l’étranger. Pour le campus d’Ainay à Lyon, les épreuves orales auront lieu sur les trois premières semaines d’Avril.

– la notation : °pour les candidats de la série S: l’oral est noté sur 20, l’entretien compte pour 15 points, les maths pour 3 et l’anglais pour 2. À l’issue des oraux, le jury établit une seconde liste de «Classés Supplémentaires» qui sont dispensés d’épreuves écrites.

° pour les candidats de la série STI2D, l’entretien de motivation a un coefficient 5, l’oral de maths un coefficient 3 et celui d’anglais un coefficient 2. À l’issue des épreuves, le classement final est établi à partir de la note de dossier et de la note des oraux.

– les épreuves écrites pour les candidats de la série S :seuls les élèves de série générale doivent passer par les écrits. Les épreuves se déroulent sur une unique journée, le 6 mai 2017.

Ces épreuves prennent toutes la forme de QCM (questionnaires à choix multiples) en mathématiques (1h30), anglais (30 minutes), physique (1 heure) et compréhension & expression (1 heure).

– les premiers résultats sont sur APB, le 8 Juin 2017.

Tagué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

« À 14, 17 ou 18 ans, il n’est pas anormal de se demander ce que l’on peut faire dans la vie et, pour s’y préparer, vers quelles études s’orienter. L’orientation est un exercice délicat au croisement des désirs, opportunités, compétences réelles ou supposées, prouvées ou en attente, et aussi de la ténacité.

Le mystère d’une vocation qui se révèle c’est une façon nouvelle de s’exposer dans le quotidien d’un métier, un engagement. Un phénomène joyeux, qui donne au travail le sens d’une mission, qui donne sa valeur à l’existence.

L’école joue un rôle important dans la préparation des jeunes à aborder la vie professionnelle ; la dimension humaine – la façon dont ils exerceront leur futur métier – se construit aussi dans les relations et les expériences de vie en groupe.

Mais les métiers sont tellement bousculés, dans un contexte changeant, que la préparation à un métier spécifique a moins de sens aujourd’hui que le développement des compétences et le renforcement des relations.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :