Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Enseignement supérieur

ESME SUDRIA, l’école d’ingénieurs de tous les possibles; Clément et Elisa témoignent

Clément : On m’a toujours dit « l’idéal c’est de travailler dans un domaine qui te plaît ». Je suis depuis longtemps passionné de sports automobiles et j’ai toujours eu pour objectif de travailler dans cette branche. Etant plutôt bon dans les matières scientifiques au lycée, je me suis naturellement dirigé vers l’ESME Sudria, une école d’ingénieurs généraliste qui offre un panel de possibilités assez large, dont celui de l’automobile.

La F1 Renault

J’ai eu la chance de toucher du doigt mon objectif lors de mon stage de fin d’étude puisque je suis rentré chez Renault F1. Mon rêve se poursuit encore aujourd’hui car j’ai été embauché à l’issue de mon stage. Aujourd’hui je suis ingénieur développement moyen d’essai. Je travaille sur les moteurs des F1 Renault, notamment sur l’arrivée d’essence, d’air, d’huile ou encore sur le refroidissement du système. Mon rôle est aussi de m’assurer que le banc d’essai sur lequel est testé le moteur simule au mieux les conditions de course. Je travaille beaucoup en équipe car je dois coordonner les actions entre de nombreux intervenants sur ces bancs d’essai : les schématiques, les câbleurs, les essayeurs…

Je peux maintenant confirmer que « l’idéal c’est de travailler dans un domaine qui te plaît ». J’en fais l’expérience tous les jours.

Elisa : Être utile à la société a toujours été important pour moi, c’est pourquoi j’ambitionne depuis un bon moment de travailler dans le domaine de la cancérologie. Mais n’appréciant pas particulièrement la SVT au lycée, j’ai décidé de m’orienter vers une école d’ingénieurs qui me permettrait d’atteindre mon objectif par une voie différente. L’ESME Sudria propose un parcours Biotech & Santé qui permet de mettre en relation le monde de la santé et celui de l’ingénierie.

Je suis aujourd’hui en 5ème (et dernière) année et ai déjà fait différents projets dans ce domaine. J’ai créé des algorithmes de deep learning (apprentissage automatique) pour détecter la COVID-19 sur des radiographies des poumons notamment. Je suis d’ailleurs en train d’écrire un article scientifique à ce sujet. Aujourd’hui je me concentre sur un projet proposé par Microsoft : la création d’une nouvelle interface de communication pour les patients paralysés, ne pouvant communiquer uniquement par le mouvement et clignement des yeux. Cette interface qui utilise l’intelligence artificielle permettra de faciliter les interactions.

Aujourd’hui, je peux dire que je suis vraiment contente d’atteindre mon objectif : aider les autres et le secteur médical en apportant mes compétences en ingénierie et plus particulièrement en informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :