Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Enseignement privé

Le CAPA SAPVER, une vraie chance, une formation concrète

« C’est une chance pour moi. J’y croyais plus » Dylan, comme d’autres dans sa classe de CAPA SAPVER (Services Aux Personnes et Accueil-Vente en Espace Rural), a eu un parcours scolaire difficile, voire douloureux. Il a fini sa 3eme avec le projet, dès ses 16 ans, de « partir de l’école pour bosser ».

Depuis septembre, comme Lucie, Damien et Nadir, entre autres, l’entrée dans ce CAPA est un chemin inattendu, mais qui « donne de jolies idées pour le futur ». Dylan est un peu poète à ses heures.

Ce CAPA SAPVER est nouveau au Lycée Jean Monnet, à St Symphorien Sur Coise, dans le Rhone. Cette formation professionnelle permet aux jeunes fâchés avec l’école, à ceux qui n’ont plus confiance en eux-mêmes, d’avoir une NOUVELLE CHANCE.

Le cœur des apprentissages professionnels ? La vente ou les métiers d’aide à la personne. Cette DOUBLE OUVERTURE est aussi un atout : « c’est bien ; on peut prendre le temps de découvrir ce qu’on préfère ».

« C’est la première fois que je râle pas parce que ça va trop vite ! Les profs sont top : on prend le temps de comprendre » dit Lucie. L’enseignement, très concret, est ancré dans une approche CAPACITAIRE : du coup c’est chacun sa place, chacun ses chances, chacun son rythme… et ça fonctionne !

L’équipe enseignante, très mobilisée, a passé beaucoup de temps à préparer les cours. Beaucoup de travail d’équipe sur des projets ou les jeunes sont acteurs.

« En plus on est 14 : c’est top ! ». Nadir prend la parole. Lui qui dit n’avoir jamais ouvert la bouche en 3eme !

Sur les deux ans il y a 12 semaines de Périodes de Formation en Milieu Professionnel (stages) dont 5 semaines au moins dans le domaine des services à la personne et 5 semaines au moins dans une entreprise de vente.

Dans le secteur des services aux personnes les jeunes ont la possibilité de travailler en milieu hospitalier, en EHPAD, en centre de cure, de convalescence, dans les organismes de services à la personne, chez les particuliers et en restauration de collectivité.

Dans le secteur de l’accueil et de la vente, les élèves peuvent aller dans des commerces de proximité ou en grande surface, en villages vacances, en centres de loisirs.

Cerise sur le gâteau : avec le diplôme en poche, les plus motivés qui auront retrouvé confiance et un niveau correct peuvent même envisager de poursuivre en Bac Professionnel. Soit en TCV (technicien, conseil vente en produits alimentaires), soit en SAPAT (services aux personnes et aux territoires). Toutefois il est aussi tout à fait possible d’aller se confronter au monde du travail.

Je me suis battu pour obtenir l’ouverture de cette formation chez nous : cet échelon nous manquait. Pour certains élèves la marche du Bac Professionnel est trop haute. Avec ce CAPA, on va pouvoir proposer une solution intermédiaire à certains jeunes. Une belle manière de faire écho à notre projet éducatif et pastoral !!!” Philippe FRANCES, chef d’établissement, Jean Monnet, Saint Symphorien sur Coise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :