Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Construire sa vie

Ce que je chéris, je le protège aussi ! Un atelier à l’Education affective, relationnelle et sexuelle.

Au collège Champagnat à l’Arbresle, tous les élèves de 5ème participent avec leur papa ou leur maman à un atelier CycloShow et Mission XY. Une journée, au collège, par groupe de 8 à 14 garçons ou filles.

L’histoire du Cycloshow commence en Allemagne : en 1999, le Dr Elisabeth Raith-Paula rédige son livre Que se passe-t-il dans mon corps ? et conçoit un atelier pour les filles de 6e-5e, avec la devise

« Ce que je chéris, je le protège aussi ». Un premier atelier a lieu en France en 2006 et suscite l’enthousiasme.

Un atelier chez les filles. Autour d’une grande « scène » de tissus figurant les organes génitaux féminins, le Cyclo « Show » les invite à une représentation du cycle : parfois, il y a le « grand final », c’est-à-dire la naissance d’un enfant ; plus souvent, il y a le « petit final » : les règles. Les filles sont à la fois spectatrices et actrices de ce qui se passe dans leur corps grâce à des jeux de rôles, des histoires, de la musique, des surprises… Un vocabulaire, à la fois poétique et scientifique, leur permet de découvrir les mystères de la vie de façon belle, simple et ludique. Les filles restent avec leur maman toute la journée (exceptée une heure avec l’animatrice, consacrée à l’aspect pratique des règles). Des petits temps d’échanges ponctuent cet atelier ; ils sont source d’une plus grande complicité mère-fille.

une réunion « filles »
CycloShow apporte aux filles une vision positive du corps, qui a une grande répercussion sur l’image que la jeune fille a d’elle-même et sur sa relation à l’autre. En apprenant à connaître son corps, celle-ci découvre le sens des changements de la puberté et peut se réjouir de ce qui se passe en elle. Elle gagne en confiance et en sérénité. Ainsi elle aura à cœur de respecter son corps et de se faire respecter. Pour la maman (tante ou marraine…) qui l’accompagne, c’est également un moment privilégié qui permet de parler du sujet avec simplicité.
Mission XY pour les garçons : Dès les premières minutes, l’animateur brise la glace au moyen de jeux qui créent la solidarité au sein du groupe et nourrissent la complicité. Le fil directeur de l’atelier est « la conquête spatiale » : la puberté et l’adolescence sont comparées aux longs et minutieux préparatifs que des spationautes doivent mener pour parvenir à réussir une ambitieuse mission…
Les hommes entre eux

Le matin, jeux et rallye permettent de comprendre « l’équation de la vie », de repérer les richesses étonnantes du corps, et de saisir avec humour les transformations inhérentes à la puberté.

L’après-midi, les garçons, accompagnés de leur papa, visitent et échangent sur la « base spatiale » qui représente l’organe sexuel masculin, avant d’être initiés à la beauté du cycle féminin et de la grossesse. Papas et garçons sont ensemble tout au long de cette journée, à l’exception d’une séquence où les garçons restent entre eux et sont invités, s’ils le souhaitent, à partager leurs questions avec l’animateur.

Se voir consacrer une journée par son papa : voilà un premier cadeau, non des moindres, que le garçon appréciera ! Une expérience forte et fournit des références communes, sur lesquelles père et fils pourront revenir et partager ultérieurement. L’atelier apporte une meilleure connaissance de soi, et surtout une compréhension du sens qu’a la puberté, permettent enfin au jeune garçon d’aborder et de vivre plus sereinement l’adolescence. Mission-XY, c’est un temps privilégié de complicité pour faciliter les échanges père-fils sur un sujet délicat et important.

Témoignage du Chef d’établissement : C’est une chance que nous donnons à nos jeunes de 5ème d’entendre tous ensemble, un même message positif sur le corps et la puberté et de prendre une journée avec son papa et sa maman pour partager et échanger ensemble. Les élèves apprennent à connaître leur corps, prennent confiance en eux et gagnent en sérénité. En apprenant à se respecter eux-mêmes, ils peuvent plus facilement respecter l’autre dans sa différence.

Les ateliers permettent aussi aux parents de s’investir : ils ont la possibilité d’être présents et de reparler ensuite de la journée avec les mêmes bases, le même vocabulaire.

Paroles de parents : « C’était super ; que du positif. J’ai appris beaucoup de choses et je vais pouvoir poursuivre des échanges avec ma fille. Un grand merci au collège de proposer ce temps. Il faut garder cela. L’atelier permet d’expliquer en détail avec des mots simples les changements liés à la puberté, la participation des enfants/parents et les échanges avec l’animatrice, le côté ludique, la bienveillance, très ludique, j’ai vraiment pu profiter de ma journée, super animation, très dynamique : claire et utile, tous les thèmes étaient appropriés, excellente formatrice à l’écoute des enfants, formation ludique et dynamique. »

Témoignage de jeunes : « Moi j’ai bien aimé et même si je n’avais pas ma maman, je vais en reparler avec mes copines. Je connaissais des mots mais pas tout. C’était bien. » «Ça m’a appris beaucoup de choses, ça m’a aidée à mieux comprendre mon corps, on s’est bien amusées, j’ai découvert plein de choses sur la puberté, il n’y avait rien de tabou, ça m’a appris des choses mais surtout confirmé mes hypothèses. »

Pierre-Laurent COMBARETTE, Chef d’établissement, Collège Champagnat, l’Arbresle

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :