Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Histoires d’orientation

Orientation 2014-vOK-BD pdf V7_page12_image1

Wendy est en terminale S et ses résultats dépassent à peine la moyenne.

Wendy aurait voulu faire des études d’architecture mais elle réalise que le niveau exigé par les écoles d’architecture est trop élevé pour elle. Elle ne sait pas quoi faire d’autre. J’apprends que Wendy était très bonne élève jusqu’en troisième. Elle est donc entrée en seconde générale puis a continué en filière S. Cependant, le test de personnalité CGP® fait rapidement apparaitre un mode d’apprentissage de type plutôt pratique, opposé à celui valorisé par l’enseignement secondaire français (apprentissage par les concepts). La filière bac général n’était pas tout à fait adaptée au type d’intelligence de Wendy, elle ne le savait pas à l’époque. De plus, le test montre que Wendy a un type d’intelligence éloigné de celui des architectes en général. Enfin, j’apprends que Wendy et sa famille (issues de l’immigration africaine) ont vécu dans des cités HLM jusqu’à récemment avant de s’installer dans une maison en banlieue. La confusion sur la motivation était là : Wendy, l’enfant d’immigrés ayant vécu dans des cités difficiles, voulait devenir architecte car, en réalité, elle avait le souci de bien loger les gens. Je lui propose un projet d’orientation vers des métiers lui permettant de travailler dans des organismes de logement social. Elle est enchantée et se sent soulagée de voir son projet se dessiner. Wendy est actuellement en 2ème année de licence de droit et envisage de poursuivre sur un Master en droit social.

Orientation 2014-vOK-BD pdf V7_page12_image3

Valentin est en seconde générale. Bien qu’il ait été détecté précoce, ses notes dépassent à peine la moyenne.

Les parents ne comprennent pas pourquoi Valentin ne fait pas partie des têtes de classe. Nos entretiens et le test de personnalité CGP® mettent rapidement le doigt sur l’origine du problème : Valentin est doté d’une intelligence entrepreneuriale, diamétralement opposée à celle valorisée par l’enseignement secondaire français, (l’intelligence méthodologique). Précocité et forme d’intelligence sont en effet deux notions différentes, le pédopsychiatre Olivier REVOL l’explique très bien dans son livre « Même pas grave ! L’échec scolaire, ça se soigne ». Ainsi, Valentin est en souffrance dans la filière générale, trop théorique pour lui. Mes premières préconisations vont donc pour une orientation en filière technologique, afin qu’il retrouve la motivation d’apprendre et, en corollaire, de meilleurs résultats. Une enquête approfondie sur ses motivations met en exergue un attrait certain pour les matières scientifiques. Valentin est aujourd’hui en filière STI2D et performe avec une moyenne générale entre 15 et 16. Il envisage un DUT en Génie-mécanique et plus tard un concours passerelle pour rejoindre une école d’ingénieur en alternance.

Orientation 2014-vOK-BD pdf V7_page12_image2

Le « Centre de Gravité Professionnel » (CGP®) identifie huit formes d’intelligences, opposables deux à deux : quatre principales : conceptuelle / pratique (intuitive), émotionnelle / normative ; quatre secondaires : créative / applicative, méthodique / entrepreneuriale.

Le test CGP® permet, pour un individu, de représenter sa « personnalité professionnelle » (Mathieu-Robert JOURDA) comme une combinaison des formes d’intelligences, qui se définit comme la capacité et le besoin de répondre aux exigences spécifiques d’une tâche. Le modèle CGP® permet de proposer des correspondances pertinentes entre personnalités et métiers. Il explique également les modes préférentiels d’apprentissage, et permet ainsi d’identifier les filières les plus adaptées à la personnalité des apprenants.

Hélène TATERODE, Coach en Orientation, GenYouth

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

Editorial. Une formation pour la vie.

« À 14, 17 ou 18 ans, il n’est pas anormal de se demander ce que l’on peut faire dans la vie et, pour s’y préparer, vers quelles études s’orienter. L’orientation est un exercice délicat au croisement des désirs, opportunités, compétences réelles ou supposées, prouvées ou en attente, et aussi de la ténacité.

Le mystère d’une vocation qui se révèle c’est une façon nouvelle de s’exposer dans le quotidien d’un métier, un engagement. Un phénomène joyeux, qui donne au travail le sens d’une mission, qui donne sa valeur à l’existence.

L’école joue un rôle important dans la préparation des jeunes à aborder la vie professionnelle ; la dimension humaine – la façon dont ils exerceront leur futur métier – se construit aussi dans les relations et les expériences de vie en groupe.

Mais les métiers sont tellement bousculés, dans un contexte changeant, que la préparation à un métier spécifique a moins de sens aujourd’hui que le développement des compétences et le renforcement des relations.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :