Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Construire sa vie

Choisir sa voie pour réussir sa vie, un double défi !

ChoisirSaVoie

Selon les recommandations du Ministère de l’Education, « L’orientation des élèves se construit tout au long de leur scolarité grâce à un dialogue régulier entre les élèves, les parents, les enseignants, les conseillers d’éducation, la direction des établissements et les conseillers d’orientation – psychologues. »

Des choix déterminants sont effectués par chaque jeune en classe de Troisième de Collège, d’abord, en classe de Terminale, ensuite.

Les directives de l’Education Nationale évoquent aussi « le parcours de découverte des métiers et des formations » et du « parcours individuel d’information et de découverte du monde économique et professionnel ».

La démarche de construction de son orientation est fort exigeante. Elle ne peut pas se limiter à la seule recherche des bons résultats scolaires. Elle doit également prendre en compte les capacités de travail, la capacité à fournir des d’efforts prolongés, les intérêts professionnels, les centres d’intérêt, les atouts forts de la personnalité, les fragilités, voire les difficultés. Prendre aussi le temps de se questionner : quelle filière d’études ? Quelle durée ? Quelles conditions d’entrée ? Quels débouchés sur quels métiers ?

A quoi on va–t–on pouvoir mesurer que les choix ont été bons ? A l’obtention du diplôme ? C’est un indicateur puissant qui permet d’affirmer qu’on est sur le chemin de la réussite de son orientation. Mais ce n’est qu’une première étape, un premier défi que le jeune a relevé.

Après quoi il convient de s’engager pour un second défi, dont l’enjeu est encore bien plus important : transformer son projet d’orientation en projet de vie. Quand on s’interroge sur le parcours d’orientation, il leur faut aussi se poser précisément la question du métier qu’on aimerait exercer. « Il est essentiel pour chacun de trouver ce pourquoi il est fait, trouver sa vocation, réussir sa vie », disait Jacques Attali au Club de la presse d’Europe 1 le 24 novembre 2014.

IL s’agit non seulement de s’intéresser aux compétences à acquérir, la technicité du métier, mais également d’explorer d’autres aspects de la démarche, ceux qui concernent la recherche d’emploi : « Comment vais–je m’y prendre ? A qui puis–je m’adresser ? Si on me propose un entretien, comment m’y préparer ? Dans quel type d’entreprise postuler ? Quel environnement de travail je souhaite ? Et si on me propose des responsabilités ? ».

« Choisir sa voie » est quelque chose de complexe qui s’inscrit dans le temps, et pendant ce temps le jeune grandit, évolue, s’introduit à petits pas dans le monde des adultes en même temps que dans le monde du travail, souvent à travers des stages. Il devient peu à peu celui qui sera en capacité d’exercer le métier choisi. Métier dans lequel il devrait pouvoir s’épanouir, se sentir utile, réaliser qu’il est à sa place. Il devrait pouvoir affirmer que c’est sa vocation : il donne sens à sa vie qu’il construit jour après jour, et chaque jour apportera sa petite part de contribution à la réussite de sa vie.

« Tous, sans exception, sont appelés à réussir leur vie », écrit Jean–Marie Petitclerc (ECA n° 363 d’octobre–novembre 2014).

Dans le contexte économique actuel, trop nombreux sont les jeunes qui sortent du système scolaire sans formation, qui n’ont pas pu ou su construire leur parcours d’orientation, nombreux aussi les jeunes qui n’arrivent pas à décrocher un emploi malgré leur qualification professionnelle.

Les psychologues de l’éducation du Centre d’Orientation Scolaire sont au service des jeunes et de leurs familles qui éprouvent des difficultés à voir clair dans la construction de leur parcours d’orientation et/ou de formation. En faisant passer des tests individuels – aptitudes, personnalité, intérêts professionnels – ils accompagnent les jeunes et leurs parents pour effectuer des choix adaptés, gagner en confiance et en sérénité, et ainsi faire face au double défi de la recherche de sa voie d’orientation et de la réussite de sa vie.

Estelle Scappaticci et Arthur Obringer, Co–directeurs du COS

Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :