Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Pensée du jour

Pensée du jour

« Soyez vous même, tous les autres sont déjà pris » O.WILDE   « Quand j’étais petit, ma mère..

| |0 commentaire
Parents entrepreneurs, aidez vos établissements en leur versant la taxe d’apprentissage

Parents entrepreneurs, aidez vos établissements en leur versant la taxe d’apprentissage

Avec la Taxe d’apprentissage, valorisez l’engagement éducatif de votre entreprise en participant au financement des formations Mais au..

| |1 commentaire

Préfaces

Construire sa vie

Éduquer à la Citoyenneté & à la Responsabilité

Éduquer à la Citoyenneté & à la Responsabilité

L’éducation à la Citoyenneté et à la Responsabilité se traduit par : Un accompagnement personnalisé des élèves mais aussi..

| |0 commentaire

Au lycée Saint Pierre, le forum de l’engagement

Dans le cadre du projet d’établissement, le lycée Saint-Pierre souhaite éduquer ses élèves à l’engagement et à la responsabilité. Aujourd’hui, s’engager fait peur...

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Changer de regard sur la différence

Lors d’une demi-journée banalisée, nos élèves sont invités à se mettre dans la peau d’une personne handicapée. Jouer au ballon sur un fauteuil roulant, se déplacer les..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles >>

Enseignement privé

Parents, adhérez à l’APEL

L’Apel est le mouvement de parents d’élèves associé à la vie des établissements scolaires de leurs enfants. Plus de 900 700..

| |0 commentaire

Pourquoi s’inscrire dans un établissement d’enseignement privé ?

C’est bien souvent, en premier lieu, l’encadrement soutenu que les familles identifient avec l’enseignement privé. Lorsque l’on parle d’encadrement en réalité, il ne..

10 novembre 2015 avec 0 commentaire

Enseigner, une vocation…

Mon choix de devenir enseignant a émergé tôt et de façon paradoxale dans mon parcours scolaire. L’échec scolaire, ne pas rentrer dans le moule… Jugement, critiques,..

10 novembre 2015 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur l’enseignement privé >>

Collège

vous avez dit soutien scolaire ?

Pourquoi et comment peut-on faire appel à un soutien scolaire ? Aujourd’hui, on parle beaucoup de réussite ou d’échec scolaire,..

| |0 commentaire

Changer de regard sur la différence

Lors d’une demi-journée banalisée, nos élèves sont invités à se mettre dans la peau d’une personne handicapée. Jouer au ballon sur un fauteuil roulant, se déplacer les..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Pour être bien, de quoi ai je vraiment besoin ?

  Au collège, des ateliers pour amener les enfants à réfléchir sur leur façon d’agir au quotidien,  pour qu’ils prennent du recul, pour que le regard qu’ils..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur le collège >>

Lycée

La manifestation des talents à Saint Paul de Roanne

La manifestation des talents à Saint Paul de Roanne

Le 21 juin 2015, en fin de soirée, à l’initiative de l’établissement et en lien avec l’APEL, les élèves du Lycée étaient..

| |0 commentaire

Au lycée Saint Pierre, le forum de l’engagement

Dans le cadre du projet d’établissement, le lycée Saint-Pierre souhaite éduquer ses élèves à l’engagement et à la responsabilité. Aujourd’hui, s’engager fait peur...

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Un chien guide d’aveugle « Aux Lazaristes »

Lors de mon TPE l’année dernière, nous avons choisi de travailler sur l’insertion des personnes à déficience visuelle dans le monde du travail. C’est ainsi que j’ai..

14 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur le lycée >>

Enseignement professionnel

Responsabiliser pour permettre à chaque jeune de trouver sa vocation professionnelle

Responsabiliser pour permettre à chaque jeune de trouver sa vocation professionnelle

La vocation de notre équipe éducative : ! Le lycée de Saint Sorlin accueille près de 350 élèves et stagiaires pour suivre des..

| |0 commentaire

Saint Louis-Saint Bruno, Eco Lycée

Responsabilité et citoyenneté  En Juin 2014, les lycées Saint Louis – Saint Bruno et Jamet-Buffereau ont intégré le dispositif lycée éco-responsable mis en place par la..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voter est l’acte citoyen le plus élémentaire et le plus nécessaire

Voter est l’acte citoyen le plus élémentaire et le plus nécessaire Le Lycée Professionnel ORSEL est un établissement privé catholique d’enseignement. Il a pour mission..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur l’enseignement professionnel >>

Enseignement supérieur

Le Département de Formation Humaine à l’UCLy

Le Département de Formation Humaine à l’UCLy

Développer des compétences au service de l’autonomie, de la responsabilité et de la solidarité de nos étudiants ! Tous les..

| |0 commentaire

ESDES, une pédagogie pour entreprendre

Entreprendre est devenu une possibilité qui n’est plus réservée aux personnes expérimentées mais qui s’exprime désormais dès le début des études et constitue pour nos..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

La construction des compétences à l’UCLy

Les activités de formation et de recherche de l’Université catholique de Lyon (UCLy, fondée en 1875) sont organisées aujourd’hui en 5 pôles facultaires : Théologie et..

15 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur l’enseignement supérieur >>

Métiers & Engagements

Les métiers à l’épreuve des nouvelles technologies de l’information et de la communication

Un métier se définit comme la maîtrise d’une pratique. Cette maîtrise s’acquiert pour l’essentiel par apprentissage. Toutefois,..

| |0 commentaire

Architecte, ou ingénieur architecte ?

Les études d’architecture sont des études complètes et passionnantes ; le cursus se déroule en 5 années avec une possibilité d’échange Erasmus en 4ème année...

1 janvier 2016 avec 1 commentaire

Keltoum, analyste approvisionneur chez Bluestar Silicones

Keltoum BELHOCINE, Analyste Approvisionneur chez Bluestar silicones « Mon métier ? Je réduis les coûts globaux, j’optimise les achats de matières premières et..

1 janvier 2016 avec 0 commentaire

Voir plus d’articles sur les métiers et les engagements >>

Vous pouvez consulter le contenu rédactionnel des anciennes éditions du guide de l’orientation :

 

Global Marketing • Global Business International Hospitality and Tourism Management

Au cours du mois de juillet 2011, le président de RENASUP, Monsieur Fernand Girard et Madame Madeleine Atkins, Vice Chancelière de l’Université de Coventry, ont signé les accords permettant à des établissements membres de RENASUP de préparer les premiers Bachelors Honours de l’Université de Coventry sur le territoire français.

C’est bien selon un principe de réseau que l’Institut Robin (Vienne), le Groupe Tézenas du Montcel (Saint-Etienne), l’ICOF (Lyon 5e) et le Centre Scolaire Saint Louis-Saint Bruno (Lyon 1er), après avoir appréhendé la faisabilité du projet Coventry-Renasup dans le Sud-Ouest de la région Rhône-Alpes, ont pu signer une convention de partenariat avec l’Université de Coventry pour l’ouverture des Bachelors tertiaires suivants, à la rentrée 2013 : Global Business, Global Marketing, International Hospitality and Tourism Management.

Les premiers étudiants ont donc fait leur rentrée à Tézenas en septembre 2013 avec enthousiasme et détermination pour la spécialité International Hospitality and Tourism Management.

Ces nouvelles formations, axées autour d’un tronc commun de modules académiques tels que l’International Business Strategy, le Developing Business Practice et l’International Marketing Strategy, assurés par l’Institut Robin de Vienne, ont pour objectif de proposer à des candidats titulaires de BTS ou de DUT de poursuivre leur cursus initial et d’enrichir leur niveau de compétences. Deux modules de « spécialité » selon le Bachelor choisi et un module d’application, le Work Based Project, dispensés dans les trois autres établissements partenaires, viennent compléter ce dispositif offrant aux candidats un diplôme reconnu dans toute l’Union Européenne et leur garantissant un crédit de 60 ECTS (soit l’équivalent d’une année de licence en L3).

Ces Bachelors vont permettre aux étudiants de suivre un cursus universitaire garanti par un contrôle de suivi « qualité » des enseignements et des installations, co-animé par le réseau Renasup et Coventry University avec une dimension internationale.

Basées sur une pédagogie de projet innovante, en groupe ou individuelle et un enseignement intégralement en langue anglaise, ces formations préparent non seulement aux divers métiers dans le secteur du Marketing, des Affaires ou du Tourisme dans son sens le plus large, mais également à une poursuite d’études au niveau Master en Europe ou ailleurs dans les universités internationales partenaires de Coventry University (USA, Nouvelle-Zélande, Australie).

Une véritable pédagogie de projet

Les six modules académiques, répartis sur deux semestres de cours, représentent 360 heures de formation (120h de cours magistraux/ 240 h de travaux dirigés) et 60 heures d’accompagnement pédagogique. Les différents enseignements sont répartis sur deux ou trois journées par semaine.

Composée de cours magistraux, de conférences, de tutorats, de séminaires, la pédagogie proposée dans le cadre de ces Bachelors permet avant tout à l’étudiant de s’approprier sa progression et d’être l’acteur principal de son évolution et de sa formation.

En s’appuyant sur des enseignants anglophones de très haut niveau, des interventions de professionnels confirmés et les ressources importantes mises à disposition par l’Université de Coventry, notamment une très large bibliothèque numérique, cette pédagogie axée sur l’étude de cas pratiques, la mise en situation professionnelle, la rédaction de projets individuels et collectifs, amène les étudiants à un développement harmonieux entre autonomie et apprentissage, démarche de recherche et compétences professionnelles.

Les chefs d’établissement, Institut Robin, Centre Scolaire Saint Louis-Saint Bruno, ICOF, Groupe Tézenas du Montcel

Parmi les 200 métiers actifs dans le domaine de la santé et le social, nombre de métiers font face à des enjeux, techniques ou de société, qui ont des conséquences sur les profils et les contenus professionnels. Nous en avons sélectionné trois : infirmiers, éducateurs spécialisés, assistants sociaux.

Les infirmiers, des rôles élargis

Le diplôme d’Etat est maintenant reconnu au niveau licence. Son intégration dans le cursus LMD ouvre la voie à des questions nouvelles, en matière de formation et de métier, de niveaux master et doctorat : recherche en soins infirmiers ou spécialisations. Au niveau national, le taux de remplissage des promotions est inférieur aux quotas proposés ; le fort taux d’abandon en cours de formation (qui permet cependant d’accéder au diplôme d’Aide-Soignant), et parfois un niveau (prérequis) des étudiants jugé insuffisant, posent question sur l’orientation et la représentation du métier d’infirmier.

Face aux évolutions du secteur sanitaire (besoins croissants, nombre de médecins limité, offre de soins hétérogène, dimension sociale des soins, nécessaires coopérations et interactions entre professionnels), le rôle de l’infirmier s’adapte. Ceci devrait se traduire par une « graduation » du métier d’infirmier avec plusieurs niveaux de compétences, et donc des carrières techniques plus diversifiées.

Le métier reste jeune et principalement féminin (90% d’infirmières) bien que l’on observe une plus grande part d’étudiants masculins (17% des étudiants). 82% des étudiants entrent en école avec le Bac, 13% en Bac+2 (BTS, DUT).

Educateur spécialisé

Qu’il travaille auprès de jeunes souffrant de problèmes (familiaux, scolaires, de comportement), ou d’adultes en difficulté (sociale, physique), de personnes handicapées mentales… l’objectif de l’éducateur reste le même : préserver et restaurer leur autonomie, en les valorisant par le biais d’activités socio-éducatives (sorties, ateliers, soutien scolaire, aide à l’insertion…).

L’éducateur peut être mandaté par une autorité administrative (aide sociale à l’enfance) ou judiciaire pour travailler auprès d’un mineur en difficulté. Il peut aussi intervenir dans les quartiers difficiles pour favoriser l’insertion sociale des jeunes.

Etre éducateur, c’est se confronter à des situations souvent difficiles, montrer un très bon équilibre personnel et un grand sens des réalités. A l’écoute, persévérant, souple et ferme, l’éducateur est capable d’engager les personnes en difficulté dans un projet de vie et les aider à se sociabiliser. Psychologie et pédagogie sont les compétences clefs du métier.

De nombreuses voies sont désormais ouvertes pour conduire au DEES. Des « parcours de formation » où l’étudiant valide peu à peu son diplôme, deviennent possibles. Bref, la voie unique et « royale » du passage par l’école pour accéder au DEES est révolue. 60 % des étudiants en formation DEES avaient avant leur formation un diplôme de niveau IV, 12 % un niveau III et 25 % un niveau II ou I.

Les travailleurs sociaux

Traditionnellement, l’assistant social travaille « en secteur » en ville, dans les services sociaux des entreprises, dans les hôpitaux, cliniques et maisons de retraites, dans les administrations (conseils généraux, centre sociaux des communes etc). L’assistant social, métier fortement féminisé, facilite les formalités des familles, des patients etc. pour obtenir prestations et aides de tous types : administratives, sociales, financières…

Le métier nécessite sens du contact et grande autonomie, il repose essentiellement sur les relations humaines. L’assistant social se trouve fréquemment face à des personnes fragilisées et en détresse. Une grande maturité et un équilibre personnel sont indispensables pour pouvoir résoudre toutes les situations qu’il gère. Etre exigeant, patient et optimiste est nécessaire pour arriver à résoudre les situations les plus délicates. Une force de conviction est également précieuse. En quelques sortes, les talents d’un excellent commercial, mais manœuvrant dans la complexité des situations et des procédures.

Un secteur nouveau est apparu, avec les « intervenants sociaux » ; leurs compétences sont : gestion et management, gestion de projet, développement local, sciences sociales et économiques plutôt que celles de disciplines liées à la psychologie. Leurs modes d’intervention sont plus souvent marqués par des approches territoriales et globales que par des approches centrées sur l’individu.

En charge des politiques sociales territoriales, et donc liés aux élus des collectivités locales, les chefs de projet et chargés de mission doivent également montrer un réel sens des jeux et des enjeux politiques.

Compréhension globale des problèmes des personnes (dans les dimensions psychologiques, sociologiques, économiques, culturelles…), pratiques visant, non seulement les individus mais aussi les groupes et les territoires, méthodologies intégrant la démarche de projet, le partenariat et le travail en réseau sont les compétences communes des deux modes du travail social.

1 an pour réussir son entrée dans les Métiers de l’image, du son, du Web, du Journalisme, du Cinéma, de la Communication

Formation originale, unique en Rhône –Alpes, qui prépare depuis 12 ans maintenant les élèves bacheliers à intégrer les filières sélectives de ces métiers.

Conjuguant culture générale et compétences techniques, cette formation mêle enseignement théorique, apports universitaires, enseignements professionnels et stage.

Elle est portée par une équipe pédagogique variée, composée d’enseignants du lycée, d’intervenants professionnels et d’universitaires.

Plus précisément, cette formation se veut un accès facilité aux filières sélectives de ces différents domaines, à savoir :

  • L es IUT et Ecoles de Journalisme reconnues par la profession (CFJ Paris,CUEJ Strasbourg, IUT Tours, IUT Lannion,…),
  • L es BTS Audiovisuel (St Jean Baptiste de La Salle Reims, Villefontaine,Cannes …) et
  • Les Ecoles de Cinéma (CLCF, INRACI, ESRA, Ecoles belges de Réalisation,…).

D’autre part, pour les étudiants qui le souhaitent et qui en sont jugés capables, est également possible, à l’issue de la Prépa CinéMédiaSup,

Une poursuite d’études universitaires :

En effet le partenariat établi depuis l’origine, dans le cadre de cette formation, avec l’Université Lumière Lyon 2, permet aux étudiants du Lycée St Louis/Ste Barbe de bénéficier, s’ils le souhaitent et s’ils valident leur formation, d’intégrer la deuxième année du Parcours Licence Cinéma de l’Université Lyon 2. Le tissu professionnel local du secteur de l’Audiovisuel et du Journalisme apporte un soutien fort à notre formation, soutien qui se traduit, en particulier, par l’accueil régulier de stagiaires. En outre, il est clair que la présence d’intervenants professionnels dans la formation même, assure, de manière optimale, une mise au contact du monde professionnel des différents secteurs concernés. Les étudiants peuvent ainsi bénéficier des réseaux de relations de leurs référents ou intervenants, pour se faire connaître et trouver ainsi plus facilement des possibilités d’insertion professionnelle. C’est au cœur du Campus de St Louis/Ste Barbe qu’a été aménagé le Centre Audiovisuel. Cet espace baptisé « Pôle Audiovisuel » représente une surface de 200 m2 environ et comprend : Une salle de projection de 40 m2 avec écran, vidéoprojecteur et lecteurs DVD, Un studio radio de 6m2, Un studio audiovisuel de 40m2, Une régie audiovisuelle.

Infos sur www.cinemediasup.fr et sur « facebook cinemediasup »

Catherine Chalavon, Responsable Formation CMS, Centre scolaire Saint-Louis / Sainte-Barbe, Saint-Etienne (69)

Orientation 2014-vOK-BD pdf V7_page60_image1

A en croire un vieux dicton, c’est en forgeant que l’on devient forgeron, et j’ai pu le vérifier : c’est en faisant que l’on apprend ! A l’aube d’un moment clé de votre vie où il faut faire des choix d’orientations en termes d’études, je souhaitais témoigner de mon expérience acquise à travers mon parcours d’étudiante.

J’ai d’abord fait le choix de faire l’ESDES à la catho de Lyon, Ecole de commerce et management post-bac en cinq ans, ce qui m’offrait la possibilité de suivre un parcours généraliste et me préparait aux différents métiers de l’entreprise.

Mon choix d’école a été motivé par l’opportunité de poursuivre une partie de mes études à l’étranger. J’ai eu en effet la chance de faire un semestre d’études dans l’Oregon, aux USA, (Université of Oregon, Lundquist College of Business). Une expérience unique qui m’a beaucoup apporté tant sur le plan personnel que professionnel : j’ai pu découvrir une nouvelle culture, de nouvelles méthodes d’apprentissages et rencontrer des étudiants des 5 continents. J’ai bien sûr amélioré mon anglais, un réel atout pour la vie professionnelle de demain. J’ai complété mon expérience d’étudiante par une expérience professionnelle dans une entreprise américaine : grâce au site internet Internships.com, j’ai pu décrocher un stage en Marketing dans une entreprise de télécommunication à Chicago.

Au cours de ces six mois passés aux USA, j’ai beaucoup mûri et beaucoup appris : sur moi-même, ma capacité à être autonome, mon identité en tant que jeune française par comparaison aux jeunes américains, sur les différences de points de vue qui existent entre nos deux cultures. Ce que j’en ai retenu : plus on est ouvert au monde, aux autres, aux autres cultures, plus on est curieux de ce qui nous entoure, plus on s’enrichit et plus on est capable d’interagir avec tout type de personnes. Et surtout on acquiert une confiance en soi incroyable !

A la suite de mes trois années en cycle classique, j’ai choisi le Master Management et Stratégie d’entreprise en alternance. Cela a été pour moi l’opportunité de réellement envisager mon parcours d’étudiante comme un tremplin vers le monde professionnel. Encore une fois, j’ai fait ce choix car j’étais prête à franchir ce pas. Mais il s’agit d’un parcours plus contraignant qu’un parcours classique, car le rythme de travail en entreprise est soutenu, et il faut y ajouter les cours et le travail pour les examens.

Dès mes premiers pas dans le monde du travail, j’ai beaucoup appris, et j’ai très vite gagné en expérience professionnelle. Le fait d’être intégrée très jeune dans une équipe permet de gagner en responsabilité et en autonomie. Encore une fois, c’est en faisant que l’on apprend. En alternance, on travaille tous les jours et on apprend à chaque instant ! A condition bien sûr d’avoir choisi une mission adaptée à son cursus et qui nous plaît.

Le statut d’alternant offre le privilège d’être accompagné par un tuteur ou une tutrice. Ceux-ci jouent un rôle très important et nous aident à progresser dans notre mission au quotidien. Ce que j’ai appris : il faut être un bon observateur pour comprendre son environnement, les personnes avec qui l’on travaille, les méthodes de travail et les habitudes de l’entreprise.

S’il y avait quatre choses importantes à retenir dans la manière dont vous ferez vos choix de futurs étudiants, ce serait :

  • Parlez-en autour de vous (famille, amis, professeurs et professionnels) et chercher le maximum d’informations ;
  • Faites confiance à votre instinct et vos envies : il vaut mieux se tromper avec ses propres choix. Et tous les chemins mènent à Rome !
  • Restez curieux et observateur : les réponses à vos questions se trouvent à portée de main, il suffit d’aller au devant des choses pour grandir !
  • Choisissez une formation pluridisciplinaire qui vous permette d’être mieux armé dans le monde professionnel.

Laura Boyau , Etudiante à l’ESDES, Lyon

Orientation 2014-vOK-BD pdf V7_page59_image1

Originaire de Marseille, je souhaitais depuis de nombreuses années faire une école d’ingénieurs. Me voilà actuellement en 2ème année à l’ESME Sudria !

Si j’ai choisi d’intégrer l’ESME Sudria, c’est d’abord parce que c’est une école en 5 ans et non en 3 ans (à intégrer après une prépa intégrée ou prépa classique) : les programmes de 1ère et 2ème années sont cohérents avec ceux des années supérieures mais aussi à notre future vie d’ingénieur, sans « bourrage de crâne » mais avec des notions sur l’entreprise dès la 1ère année.

Pour moi, un grand avantage de notre école est qu’elle est avant tout basée sur l’humain, avec une réelle entente entre les étudiants et l’administration mais surtout avec les professeurs. En effet, ils sont toujours présents pour aider et conseiller leurs étudiants, ils prennent du temps pour expliquer les cours ou des cours de coaching sont organisés pour les élèves en difficultés.

La bonne ambiance au sein de l’école est aussi due à l’absence de concours en fin de 2ème année. Cela permet donc un grand soutien entre étudiants car notre but à tous est que toute la promo passe en année supérieure.

J’ai aussi voulu intégrer l’ESME Sudria pour les différents cursus proposés en 5ème année, pour son ouverture sur l’international tout au long des 5 années d’études mais aussi car l’école laisse le temps de choisir un approfondissement (quatre en 4ème année puis neuf en 5ème année).

Aujourd’hui, je pense m’orienter vers l’électronique et les systèmes embarqués mais j’ai encore le temps de choisir, et surtout, de découvrir d’autres domaines encore inconnus pour moi (ex : les télécommunications).

Constance Jeanroy (promo 2017) étudiante à l’ESME Sudria Lyon (69)

Nous avons pour la plupart passé le Concours Advance en terminale.

Il y a deux grandes étapes : les écrits (qui permettent de réviser pour le bac en même temps) mais surtout les oraux qui se déroulent avant. L’oral de motivation est vraiment très important car l’école prend en compte dans sa procédure d’admission notre profil et motivation, contrairement à d’autres concours où les écoles ne rencontrent les candidats que le jour de la rentrée scolaire ! Cela nous donne vraiment l’impression d’exister autrement que sous un simple numéro de candidat !

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :