Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Accueil

Un a priori positif et regard de bienveillance

Posté le par dans

Ce qui fonde tout ce qui se déroule lors de la scolarité d’un jeune que nous accueillons dans nos établissements est en premier lieu le rendez-vous d’inscription. Nous ne recevons pas un numéro parce qu’il réside sur tel ou tel territoire mais nous entamons en fait un dialogue  progressif avec une personne en construction d’humanité. Ce long et patient pari sur l’avenir est un travail tissé aussi avec les parents, premiers éducateurs qui lors de l’entretien d ‘inscription, dans une réponse libre, après l’exposé du projet d’établissement, choisissent de scolariser leur enfant. Les notions de choix et de liberté configurent ce qui va se vivre possiblement avec l’enfant.

Les enseignants de nos établissements ne comptent pas leur temps et leur investissement est grand pour favoriser les réussites de l’enfant. On ne peut qu’être étonné et reconnaissant de constater, en de multiples occasions, la très grande disponibilité de nos équipes qui vivent un réel esprit de service auprès des élèves. Se situer dans cet état d’esprit est une particularité qui dépasse le simple fait de bien faire son métier. Il y a une autre part de la personne qui est mise en œuvre et qui potentiellement va favoriser une réponse d’adhésion et d’implication chez le jeune.

Combien de professeurs encouragent, échangent, stimulent les élèves ! Combien de projets sont mis en œuvre pour aller chercher les talents nombreux que portent les élèves sans parfois le savoir eux–même. L’enseignant est un véritable chercheur de pépite.

Lors d’une rencontre avec une députée, celle-ci me disait que lors d’échanges avec des parents d’élèves, ils lui rapportaient ce qu’ils aimaient dans nos établissements : la tranquillité et la paix, qui favorisaient le vécu scolaire de leurs enfants. Une ambiance est rarement définissable ou caractérisable mais elle porte en elle des germes féconds.

Contribuer à l’éducation de jeunes n’est pas une science exacte et je crois qu’une autre richesse de nos établissements qui existe (et que j’appelle de tous mes vœux à développer) est l’intégration dans nos pratiques et projets d’établissement du droit à se tromper et celui du relèvement. Comment penser que des adultes de demain pourront assumer des responsabilités sans avoir intégré la notion d’échec, d’erreur, de reprise et de pardon même?

DON BOSCO, prêtre éducateur parlait souvent de l’a priori positif et du regard de bienveillance sur la jeunesse ; et espérer dans sa jeunesse est une attitude éducative profondément évangélique.

La grande variété de fondateurs et d’intuitions éducatives qui présidèrent à la création et au vécu actuel de notre établissement permet une scolarisation adaptée en fonction des besoins, des capacités et des projets que l’élève porte en lui. Ainsi, telle école contribuera à développer un besoin en formation technologique de pointe, une autre mettra en place des parcours de socialisation, ou des ateliers de soutien avec des équipes d’élèves aînés.

Depuis des siècles, l’Eglise est « experte en humanité » (Paul VI). Cela signifie que toutes situations humaines dans lesquelles les hommes et les femmes se trouvent impliqués l’intéressent, et que l’expérience accumulée par la sagesse des chrétiens peut éclairer, hier comme aujourd’hui, notre vie en société. Ainsi en est-il pour l’école catholique !

Olivier de Coat, Directeur de l’enseignement catholique, diocèse de Belley-Ars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

« À 14, 17 ou 18 ans, il n’est pas anormal de se demander ce que l’on peut faire dans la vie et, pour s’y préparer, vers quelles études s’orienter. L’orientation est un exercice délicat au croisement des désirs, opportunités, compétences réelles ou supposées, prouvées ou en attente, et aussi de la ténacité.

Le mystère d’une vocation qui se révèle c’est une façon nouvelle de s’exposer dans le quotidien d’un métier, un engagement. Un phénomène joyeux, qui donne au travail le sens d’une mission, qui donne sa valeur à l’existence.

L’école joue un rôle important dans la préparation des jeunes à aborder la vie professionnelle ; la dimension humaine – la façon dont ils exerceront leur futur métier – se construit aussi dans les relations et les expériences de vie en groupe.

Mais les métiers sont tellement bousculés, dans un contexte changeant, que la préparation à un métier spécifique a moins de sens aujourd’hui que le développement des compétences et le renforcement des relations.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :