Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Construire sa vie

L’internat : de la confiance à la responsabilité

Pourquoi rejoint-on l’internat ? Certains parents sont poussés à y inscrire leur enfant pour y trouver un cadre de travail, ou un suivi éducatif particulier. Il s’agit parfois, pour certains jeunes, de s’éloigner d’un cadre familial sous tension, ou alors de rejoindre une filière qui n’est pas proposée par les établissements voisins.

Toutes ces raisons sont légitimes et les internes découvrent rapidement que l’internat va être une expérience unique dans leur scolarité. Ils peuvent déjà le pressentir lors de leur rentrée. Arrivés plus tôt que leurs camarades externes, ils découvrent à quoi ressemble leur établissement vide d’élèves et de professeurs. C’est l’occasion de prendre le temps de découvrir de nouveaux visages ou de retrouver les amis quittés au début de l’été. Moments d’appréhension pour certains. Mais également moments de joie des anciens qui se racontent leurs vacances et se projettent, déjà, dans l’année qui commence.

Le temps donné à la relation est la force de l’internat. Le garçon ou la jeune fille qui quitte sa famille pour passer toute la semaine dans son établissement ne se retrouve pas seul. Il est plongé dans une ambiance de fraternité, une seconde famille. Il ne s’agit pas simplement de se faire de nouveaux amis mais de grandir et de se dépasser grâce à la force d’une vie en communauté. Lorsque l’on rejoint un groupe, les amitiés se développent de façon plus ou moins exclusive. L’internat est l’occasion de dépasser cela. Il est bon, par conséquent, de s’appuyer sur quelques leviers pour favoriser la dimension fraternelle. A Lamartine, le premier d’entre eux est le principe des équipes : chaque interne en rejoint une composée d’une douzaine d’élèves de tout âge et niveau. Cette équipe est dirigée par un aîné de première ou de terminale. Elle est l’occasion d’une intégration plus rapide, de découvrir des personnes que l’on n’aurait pas osé aborder autrement, et de se sentir responsable des autres. L’équipe est le lieu où se joue rencontre, solidarité et camaraderie.

La vie à l’internat s’oppose à l’esprit individualiste actuel. Les internes n’ont pas simplement des cours en commun. Ils partagent leur lieu de vie, leurs joies et leurs épreuves. Cela créé des liens et encourage à sortir de soi. L’internat apprend à nos élèves qu’ils ont une responsabilité dans le bien du groupe, et qu’ils peuvent s’en saisir. Ainsi, lorsque nous avons proposé à nos élèves de terminales – internes et externes – de parrainer un élève de sixième, la première réaction des internes a été de demander s’ils pouvaient choisir un des leurs.

Ce sens de la responsabilité renforce la confiance que nous faisons à nos élèves et les encourage à l’engagement. La réussite d’une scolarité ne se limite pas à l’obtention du baccalauréat et nous sommes fier de former des adultes. Or un engagement adulte n’est rendu possible que par les plus petits sollicités régulièrement durant la scolarité. Notre internat veut en être le lieu. Nos élèves en tirent de la joie et de la fierté, deviennent plus forts et plus courageux. Et les occasions ne manquent pas de s’engager : la façon dont tel jeune sourit aux autres et égaie leur soirée par ses histoires, son humour est un apport qui semble anodin et qui est pourtant essentiel.

L’internat à Lamartine propose à des élèves de devenir capitaine. Appelés à cette responsabilité lors d’une cérémonie de nomination, ils jouent un rôle central tout au long de l’année. Ils veillent sur chacun et organise les activités du mercredi après-midi. Ces ateliers reposant sur l’investissement de chaque élèves est une bonne école pour apprendre l’autonomie et la prise d’initiative.

Enfin, comme dans toutes les familles, il nous est important de favoriser la solidarité et l’entraide. Lors des études du soir nous mettons en place des tutorats afin que chaque élève qui rencontre des difficultés dans une discipline ait la possibilité de se faire aider.

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

Des études qui professionnalisent

S’orienter : faire le bon choix des études et d’un parcours professionnel à construire pour se réaliser. Quand le choix est évident, cela a la vertu de la simplicité ou de la continuité tranquille. Quand dominent l’indétermination, l’incertitude ou lorsque le cas est plus complexe, avoir trop d’options devant soi peut inquiéter et le choix devenir une épreuve de renoncement à la liberté !

Avec le temps des réformes, du lycée, de l’enseignement professionnel, du bac, avec les changements imposés par Parcoursup, la France découvre que l’orientation prise en amont détermine les chances de succès des scolarités et, plus tard, l’insertion professionnelle réussie ; bien menée, l’orientation réduit les coûts humains et économiques liés à l’échec scolaire.

Les enjeux de l’orientation sont multiples et chacun a sa part de responsabilité dans le processus :

  • Pour un futur lycéen ou un bachelier, se connaître afin de se projeter dans l’avenir, immédiat des études pour l’année qui vient, ou futur pour le cycle à aborder ;
  • Pour un enseignant, s’engager dans une écoute active afin d’aider un élève à se révéler et de mesurer ses capacités et ses limites, sans confondre potentiel en émergence et parcours scolaire passé ;
  • Pour des parents, prendre en compte les aspirations profondes d’un enfant et l’accompagner à l’instant d’une décision qui lui permettra de se réaliser, en relativisant le désir de reproduction sociale, pour ne pas ouvrir plus tard le temps des regrets.

S’orienter est un exercice à enjeux (ce que l’on peut gagner ou risquer de perdre). Nous avons un souhait pour nos lecteurs, parents et jeunes qui se préparent à s’orienter : avec le Guide orientation en main, soyez audacieux et exigeants, rencontrez les enseignants, les chefs d’établissement, faites-vous une idée avec des jeunes déjà intégrés, discutez avec tous et choisissez « la bonne place », celle accessible pour vous réaliser. Et ensuite, bossez ! : il faut aimer ce qu’on a voulu et travailler pour atteindre ses objectifs.

Régine Caupin

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :