Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Collège

suivi personnalisé et pédagogie inversée

Posté le par dans

Le collège Winston Churchill est une state secondary school avec 1500 élèves environ répartis en 5 niveaux entre la Year 6 et Year 11 soit de 11 à 16 ans. Le collège est en deux cycles. Le premier sycle (KS3) comprend 3 niveaux et le dernier (KS4) sont deux années pour l’obtention du CGSE qui sanctionne la fin des études secondaire, d’où le nom du collège. Pour y parvenir, les profs nous motivent beaucoup. Malgré le nombre important d’élèves, nous avons un emploi de temps personnalisé et un professeur nous suit personnellement tant sur le plan scolaire que personnel. Nous pouvons le rencontrer pour discuter de tout. Des rencontres avec les parents sont aussi organisées. De plus, par mail, ils sont régulièrement informés de notre vie à l’école.

Lors de la rentrée, beaucoup de nouveautés et de repères étaient comprendre rapidement. Entre la barrière de la langue, les nouveaux bâtiments, les grands espaces verts qui entournent l’école et les terrains de sport nombreux et l’organisation complexe, mon crayon de quittait pas mes mains pour noter un maximum d’informations. Mais le prof référant veille : dès la première heure du premier jour, tous les élèves par niveau sont réunis en General Assembly. Dès ce moment-là, mon référant m’a donné les éléments essentiels pour comprendre les locaux, l’organisation du collège et surtout mon emploi du temps. En effet, chacun a son propre emploi du temps car nous sommes répartis en fonction de notre niveau scolaire et pour chaque matière. A tout moment, nous pouvons être changés de groupe selon les résultats ou bien le chapitre étudié.

L’année dernière, J’étais scolarisée à Ste Catherine de Sienne à Nantes et Clotilde à ND de Pornic et heureuses en France. La grande différence est pour moi, le suivi personnalisé. Les profs se réjouissent sincèrement  pour nous de nos progrès et certains nous offrent des stickers et même des petits cadeaux. En décembre, les élèves et les profs s’échangent des cartes de vœux. Je ressens une plus grande proximité entre nous et les enseignants. J’apprécie particulièrement leur positivisme et leur disponibilité. Face à une incompréhension, nous pouvons retrouver les profs dans leur classe. Comme les cours terminent à 2 :55, nous avons deux heures sur place pour rester travailler avec les autres. Des profs sont toujours disponibles pour nous aider. Une fois, un prof m’a proposé de rédiger mon devoir en français ! Le travail est jugé sur les points de réussite et qualité plus que sur les échecs. C’est très encourageant !

Pour nous aider dans l’apprentissage de la langue, nous avons un accès internet personnalisé pour un logiciel d’amélioration pour la compréhension et l’orthographe des mots. Il est en 18 levels avec des modules d’orthographe, de compréhension et surtout de prononciation. Après un test de niveau, nous avons été en niveau 9 et 10. C’est très motivant car pour chaque passage, nous pouvons suivre notre progression et essayer de faire mieux. Aussi, un graphique suit notre évolution. Magique !

Aussi, l’organisation de travail est l’inverse de la France. L’information est omni-présente : soit par mail, soit sur le compte de l’école ou bien par les bruits de couloirs. Chaque jour, nous devons nous connecter à notre compte pour accéder à notre travail. De façon général, c’est la classe inversée. Concrètement, les profs nous mettent les cours en ligne et nous faisons les exercices en classe, ou bien nous devons lire le cours, le comprendre et faire des exercices  en ligne à la maison. Avant le cours d’après, le prof connait nos difficultés et peut faire un focus.

Après les cours, nous pouvons participer à des clubs avec des sujets divers (sports, finance, astronomie, orchestre, couture ou même cuisine…). Cette ouverture nous permet de lier des amitiés selon nos hobbies et donne la chance à certains d’exceller quelque part pour montrer leurs atouts. Certains mêmes découvrent leur futur métier.

Autre point important, c’est l’uniforme. ca simplifie l’habillage du matin !! C’est simple, nous sommes tous pareil des chaussures aux élastiques. Il est recommandé d’avoir toujours les cheveux attachés. Pour notre école, la couleur noire est obligatoire. En sport, nous avons deux tenues en fonction du temps. Nous sommes fières de porter les couleurs de notre école. Par la cravate, nous savons par la couleur ou le motif le niveau des autres élèves. C’est très pratique. Les Assemblies donnent un sentiment d’appartenir a une communauté, à une équipe. Nous voulons tous réussir pour garder l’esprit de classe.

 

L’organisation de la journée est rythmée par une sonnerie toutes les heures. Une journée-type commence à 8 :20 avec Assembly ou temps de lecture silencieuse. Puis, s’enchainent 4 heures de cours entre-coupé d’une seule pause de 20 min. Pour les repas, il faut être rapide car nous avons seulement 30 min. Les anglais déjeunent très rapidement. L’après-midi, nous avons deux autres matières avant de quitter l’école ou bien de rester soit à la Library ou en clubs.

Le système de notation est différent. Ils ne connaissent pas les notes sur 20. Selon la classe, les objectifs sont différents. Pour préparer un devoir à rendre, nous avons la grille d’évalution : difficile d’être hors sujet et c’est motivant de connaitre les objectifs à atteindre.

De façon générale, nous sommes très fières de notre collège et heureuses d’avoir des amis. Malgré la barrière de langue, on apprend très vite. Les Anglais ne se formalisent pas du tout des fautes de grammaire et sont admiratifs qu’on puisse parler leur langue.

Clothilde et Constance de Saint Romain,

Winston Churchill State Secndary School, Woking, Surrey

 

 

Tagué ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

« À 14, 17 ou 18 ans, il n’est pas anormal de se demander ce que l’on peut faire dans la vie et, pour s’y préparer, vers quelles études s’orienter. L’orientation est un exercice délicat au croisement des désirs, opportunités, compétences réelles ou supposées, prouvées ou en attente, et aussi de la ténacité.

Le mystère d’une vocation qui se révèle c’est une façon nouvelle de s’exposer dans le quotidien d’un métier, un engagement. Un phénomène joyeux, qui donne au travail le sens d’une mission, qui donne sa valeur à l’existence.

L’école joue un rôle important dans la préparation des jeunes à aborder la vie professionnelle ; la dimension humaine – la façon dont ils exerceront leur futur métier – se construit aussi dans les relations et les expériences de vie en groupe.

Mais les métiers sont tellement bousculés, dans un contexte changeant, que la préparation à un métier spécifique a moins de sens aujourd’hui que le développement des compétences et le renforcement des relations.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :