Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

À LA UNE

Vallée du Gier, des futurs professionnels heureux

Lexia, Lucas, Lucas et Maxime, des futurs professionnels heureux

Les lycées professionnels privés de la vallée du Gier ( Sainte Marie – la Grand Grange et Saint Ennemond à St Chamond, Notre Dame des Collines à Rive de Gier) proposent, chacun dans sa spécialité, des formations initiales pour se préparer à exercer un métier. Nous avons rencontré quatre jeunes lycéens à « La Grand Grange »

Lexia, en 1ère  : « avant, je voulais faire véto, mais le cycle général est trop long. Venant d’Ardèche, je ne voulais pas passer par le lycée général ; je voulais pratiquer un métier manuel, m’orienter vers la décoration et l’agencement. Mais je voulais travailler plus en atelier, pour faire, que dessiner.

Lucas, en 3ème prépa pro : « après plusieurs stages, je me suis lancé : ce sera l’électricité. En fait, on ne sait pas bien quel métier on fera, mais l’industrie c’est intéressant. J’ai beaucoup d’amis en général et techno, ils n’ont pas de notion de métier, çà leur est totalement étranger.

Maxime : « grâce à un ami de ma famille, j’ai pu travailler dans une usine de chaudronnerie à 16 ans : du montage, ponçage, soudure. Avant, je voulais faire carrossier dans un garage. Après mon travail (j’ai été payé), on m’a proposé de suivre un CAP avec l’entreprise. J’ai préféré rester en formation initiale et viser le Bac Pro pour, ensuite, obtenir le CAP de chaudronnier en un an. Je me sens plus libre de mes choix. Plus tard peut être, je pourrai m’installer à mon compte.

Lucas : « moi, je voulais faire maquettiste, dessiner des modèles ; j’ai essayé pendant mon stage de découverte d’une semaine en 3ème, ça m’a plu. Mon frère était déjà au lycée ici ; il m’en a parlé et m’a dit « regarde ça !.. ». En usinage, on travailler sur le numérique et sur le tour traditionnel. Je préfère le traditionnel, pour faire des ébauches, des pièces unitaires, du spécifique. Ca me plait. Les employeurs ont besoin de tourneur traditionnels, car beaucoup partent en retraite. J’étais en stage dans une entreprise en 2nde ; sur 30 ouvriers tourneurs, près de 20 vont partir en retraite. Il y a vraiment pénurie de main d’œuvre dans ce secteur ; c’est bien pour moi ».

Des recommandations

  1. Les stages nous ont beaucoup aidés à découvrir nos métiers ; dommage qu’on n’en ait pas plus ; il faut savoir prendre sur ses vacances pour travailler (et c’est payé), visiter des entreprises.
  2. Ne restez pas sur ce que font vos parents ; il faut s’ouvrir l’esprit à autre chose. On n’a pas vraiment d’idées sur les métiers avant de les pratiquer. On ne connait pas
  3. Suivez votre intuition.

 

Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

Des études qui professionnalisent

S’orienter : faire le bon choix des études et d’un parcours professionnel à construire pour se réaliser. Quand le choix est évident, cela a la vertu de la simplicité ou de la continuité tranquille. Quand dominent l’indétermination, l’incertitude ou lorsque le cas est plus complexe, avoir trop d’options devant soi peut inquiéter et le choix devenir une épreuve de renoncement à la liberté !

Avec le temps des réformes, du lycée, de l’enseignement professionnel, du bac, avec les changements imposés par Parcoursup, la France découvre que l’orientation prise en amont détermine les chances de succès des scolarités et, plus tard, l’insertion professionnelle réussie ; bien menée, l’orientation réduit les coûts humains et économiques liés à l’échec scolaire.

Les enjeux de l’orientation sont multiples et chacun a sa part de responsabilité dans le processus :

  • Pour un futur lycéen ou un bachelier, se connaître afin de se projeter dans l’avenir, immédiat des études pour l’année qui vient, ou futur pour le cycle à aborder ;
  • Pour un enseignant, s’engager dans une écoute active afin d’aider un élève à se révéler et de mesurer ses capacités et ses limites, sans confondre potentiel en émergence et parcours scolaire passé ;
  • Pour des parents, prendre en compte les aspirations profondes d’un enfant et l’accompagner à l’instant d’une décision qui lui permettra de se réaliser, en relativisant le désir de reproduction sociale, pour ne pas ouvrir plus tard le temps des regrets.

S’orienter est un exercice à enjeux (ce que l’on peut gagner ou risquer de perdre). Nous avons un souhait pour nos lecteurs, parents et jeunes qui se préparent à s’orienter : avec le Guide orientation en main, soyez audacieux et exigeants, rencontrez les enseignants, les chefs d’établissement, faites-vous une idée avec des jeunes déjà intégrés, discutez avec tous et choisissez « la bonne place », celle accessible pour vous réaliser. Et ensuite, bossez ! : il faut aimer ce qu’on a voulu et travailler pour atteindre ses objectifs.

Régine Caupin

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :