Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Enseignement privé

Pour les futurs responsables agricoles, la pédagogie salésienne

Ferme de Ressins, 2040 : un projet structurant ancré dans la réalité et projeté dans le futur

L’exploitation du lycée est au cœur de la pédagogie salésienne : une vraie ferme, dans de vraies conditions de travail, avec de réelles responsabilités données aux élèves. La ferme s’étend aujourd’hui sur 180 ha, avec quatre troupeaux différents : bovin, caprin, ovin et porcin.

La ferme poursuit 5 objectifs : pédagogique, bien sûr, la ferme est le support des apprentissages pratiques ; mais aussi économique, la ferme est une entreprise avec toutes ses réalités ; de plus, la ferme sert de vitrine du futur de la profession –aussi bien pour les élèves, les exploitants du territoire, que pour les clients de la ferme- ; elle est également expérimentale, pour tester les nouvelles techniques en lien avec les organismes d’élevage ; objectif environnemental enfin, pour maîtriser et valoriser les effluents d’élevage.

Le fil conducteur : chaque production a une implantation propre, ce qui facilite la conduite des troupeaux et limite les risques sanitaires. Actuellement, la ferme élève trois troupeaux laitiers (bovin, caprin, ovin) avec les trois systèmes de traite existants aujourd’hui.

1) Atelier bovin

Depuis 1940, le troupeau de Montbéliard, à haute valeur génétique, compte 55 vaches à la traite en salle de traite traditionnelle. Nous produisons environ 520 000 litres de lait par an. Pour montrer aux élèves deux conduites différentes et quantifier les effets de l’alimentation sur la quantité et la qualité du lait, une partie du troupeau est conduit en alimentation traditionnelle (ensilage), avec un parcours extérieur à proximité du bâtiment et un système de traite robotisé. L’autre reçoit une alimentation de pâture et ration sèche, avec un système de traite traditionnelle pour la transformation fromagère.

2) Atelier caprin

Le troupeau de 170 chèvres de race alpine sera conduit sur deux aspects :  passage en ration sèche -foin et céréales- (déjà réalisé) ; pâture pour une partie ou la totalité du troupeau (en essai). Tout le lait est transformé et commercialisé par l’établissement. En 2020 tous les bâtiments seront reconstruits et le système de traite va être rénové.

3) Atelier ovin

Pour mieux valoriser l’atelier, le programme prévoit d’accroitre et faire évoluer une partie du troupeau vers une race laitière. Il nous faut donc modifier et construire une nouvelle bergerie avec une salle de traite. Actuellement, nous comptons 105 brebis de race grivette. Une partie des agneaux est transformée et commercialisée au magasin, les autres sont vendus en coopérative ou directement à des bouchers de Roanne.

4) Atelier porcin

La ferme a un atelier naisseur/engraisseur qui compte une maternité de 70 truies. Nous engraissons quasiment toute notre production, soit 1700 porcs par an. Les animaux sont élevés sur paille. L’alimentation est garantie sans OGM et locale (100 % des céréales de la plaine du Forez). 1/3 de la production, des porcs alourdis, est transformée et vendue au magasin, les 2/3 autres vendus à la coopérative, respectant le cahier des charges « porc délice ».

5) Atelier production végétale

Quatre priorités pour cet atelier qui assure l’autosuffisance alimentaire du cheptel : réduire les engrais chimiques, réduire les traitements, expérimenter différentes modalités culturales, diversifier les plantations. Ainsi, depuis 15 ans, la mise en place de prairies multi-espèces (3 types de trèfles, 2 types de ray-grass, dactyle, fétuque, …) réduit la consommation d’engrais chimiques ; depuis une dizaine d’année, un couvert végétal en période hivernale (moutarde, sarrasin, radis chinois…) permet de diminuer la fréquence des traitements, de 1,8 à 1,3. Différents types de semis (parcelles non labourées, semis direct, …) sont expérimentés. Enfin, la plantation de haies d’arbres et d’essences mellifères permet d’assurer l’alimentation des abeilles, fournit protection et abris de la faune, tandis que les coupes de taillis servent à la chaufferie bois.

6) Atelier transformation et commercialisation

La fromagerie transforme 220 000 litres de lait de vache et chèvre. Les fromages sont commercialisés en vente directe, en petites surfaces et restauration collective. Le troupeau de brebis laitières permettra d’élargir la gamme des produits et d’appliquer de nouvelles techniques de transformation. Un magasin, plus proche de la route, renforcera la visibilité. Un drive « produits fermiers » est envisagé, pour les citadins de Roanne notamment. Nos étudiants de BTSA Technico-commerciaux seront ainsi confrontés à la vente par internet.

7) Atelier production maraîchère

Depuis 4 ans, 3000m² de terres agricoles consacrés à la production maraîchère en agriculture biologique (sans labellisation) produisent les légumes vendus au magasin. Cette production doit se structurer et pourrait nous permettre d’ouvrir une formation liée au maraîchage.

8) Méthanisation

Le méthaniseur, en service depuis début décembre 2018, est un élément important de la ferme 2040 pour rationaliser le traitement des effluents : remplacer les fosses vieillissantes et la fumière trop éloignée des lieux d’élevage, produire l’énergie renouvelable qui alimentera le séchage de fourrages, disposer d’un fertilisant de meilleure efficacité que les effluents bruts, créer un nouvel outil de formation adapté aux évolutions de la filière agricole. Le projet nous conduit ainsi à cultiver la terre de manière durable et agro-écologique, et prendre en compte des aspects environnementaux,

.

9) Apiculture

Depuis deux ans, une activité apicole est proposée sur le lycée et montre l’importance de l’abeille dans la pollinisation aux futurs agriculteurs que sont une partie de nos élèves. Le miel est mis en pots et vendu au magasin. C’est aussi un message au grand public sur la complémentarité agriculture et apiculture. Le projet est d’étoffer cette activité avec la réintroduction de plantes ou haies mellifères. Notre volonté est de proposer aux élèves mais aussi à la filière un support pédagogique et d’expérimentation tourné vers demain, au service du territoire dans lequel il est implanté.

Franck Roussier, directeur, lycée agricole Etienne Gautier-Ressin, Nandax (Loire)

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :