Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Enseignement professionnel

La gastronomie, c’est aimer les gens, aimer le produit!

Interview de Christian TÊTEDOIE, chef étoilé, partenaire du CFA de la gastronomie de la région AURA  

Christian Têtedoie

Vincent (questions) : Pouvez-vous raconter votre parcours professionnel ?

Christian (réponses)  J’ai commencé ma formation en CAP à 14ans, en Apprentissage et ai obtenu mon diplôme à 17 ans. J’ai tout de suite rejoint le restaurant de Paul Bocuse, puis obtenu le 1er prix du Meilleur Apprenti de France, ce qui m’a donné l’opportunité d’effectuer mon service militaire dans les cuisines de l’Elysée, sous Valérie Giscard d’Estaing puis sous François Mitterrand. J’ai ensuite été amené à travailler chez plusieurs restaurateurs étoilés.

A  26 ans, je me suis installé à Lyon sur le quai Jean Moulin pour reprendre un petit bistrot où je suis resté 3 années avant de déménager sur les quais de Saône où je suis resté 20 ans. Je suis maintenant installé sur la colline de Fourvière, depuis 10 ans. »

V : Pourquoi avoir choisi de représenter le projet CFA de la Gastronomie ?

C : « Il est important que les professionnels se réapproprient la formation en apprentissage car c’est en entreprise que les jeunes apprennent le mieux. En sortant de formation. IIs manquent d’expérience. Notre objectif au sein du CFA de la Gastronomie est de mieux répondre aux attentes et besoins des jeunes et des entreprises.  Nous allons proposer un rythme d’apprentissage plus adapté, qui permet d’avoir une relation continue entre le professionnel et l’apprenti, afin d’éviter le décrochage scolaire et le manque de motivation. »

V : Quel serait l’intérêt du jeune à rejoindre le CFA de la Gastronomie ?

C : Les jeunes vont comprendre l’intérêt de ce CFA. On va leur enseigner les « codes de la réussite ». On a tous envie de réussir sa vie, et pour cela, il faut les bonnes clés, le bon passage de témoin. »

V : Un mot, une phrase pour définir la gastronomie ?

C : « Pour moi le mot essentiel c’est le partage, si on n’est pas dans la générosité on ne peut pas faire ce métier. Il faut savoir aimer les gens et aimer le produit, et au-delà, apprendre à le travailler et le faire aimer. »

V : Qu’est-ce que vous conseillerez aux maîtres d’apprentissage pour former le jeune et construire une relation de confiance avec lui ?

C : « Un apprenti c’est une pierre précieuse pour l’avenir. il faut que les professionnels retrouvent la passion de la transmission .C’est un devoir dans notre métier ; nous sommes les modestes héritiers d’un savoir-faire ancestral, à transmettre aux générations futures. »

Témoignage de Audrey Klein, Restaurant Jérémy Galvan, Chef Sommelière et lauréate du Gault&Millau Tour 2020 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Audrey Klein

« Pour moi la sommellerie et le service de manière générale, c’est un peu comme le théâtre ! A chaque nouveau service, c’est une nouvelle entrée en scène. Tous nos problèmes du quotidien disparaissent lorsque le rideau se lève. Il s’agit alors de se concentrer sur sa prestation et sur ses gestes, un peu à la manière d’un acteur, afin de répondre aux besoins de clients. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :