Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

Enseignement supérieur

Au centre Laennec Lyon, une manière ignatienne de former des étudiants en médecine

Le Centre Laennec Lyon : une manière ignatienne de former des étudiants en médecine

Les études médicales ne sont pas des études comme les autres ! Parmi les nombreux examens que les étudiants doivent réussir, la sélection de première année est déterminante : seulement un tiers des étudiants la franchissent.

Le Centre Laennec de Lyon, surnommé par les étudiants « le cha », a une spécificité de la Compagnie de Jésus. Créé à la fin du dix-neuvième, son nom rend hommage à un éminent médecin breton, inventeur du stéthoscope, fervent promoteur de la méthode anatomo-clinique et de l’anatomie pathologique. Chrétien convaincu, engagé dans la société, René Théophile Laennec était très proche de la Compagnie de Jésus au moment de sa restauration en 1814. Aujourd’hui, riches de manières de procéder parfois différentes, le Centre forme des hommes et des femmes « pour les autres » dans la tradition jésuite.

Etudier en petits groupes permet de vérifier les acquis.

Le Centre Laennec n’est, ni une école de médecine, ni une aumônerie où les étudiants viendraient ressourcer leur foi. C’est une communauté de futurs médecins engagés dans leur formation professionnelle, humaine et spirituelle, soucieux de s’ouvrir avec cœur et intelligence aux défis du monde dans lequel ils travaillent. En effet, la médecine n’est pas qu’une technique ! Ceux qui l’exercent sont les premiers à être confrontés aux paradoxes et à la complexité de la société.

Le Centre Laennec accueille des étudiants qui ont le désir de se former ensemble. Comme tout travail intellectuel intense, les études médicales portent au repli sur soi, à la comparaison, à la défiance. Crises, doutes, échecs font partie de cette aventure. Dans ce contexte, former une communauté soudée par le respect, la solidarité et l’amitié est un véritable défi. Voilà pourquoi la pédagogie du centre est fondée sur le travail en équipe dès la première année. Face au stress et à la compétition entretenues par l’esprit de sélection dans les Facultés, les étudiants découvrent l’entraide et le soutien mutuel : réussir c’est avancer avec d’autres afin d’obtenir le succès ensemble. Dans cet esprit, les aînés aident volontiers les plus jeunes. La transmission des connaissances et des méthodes de travail se fait selon une tradition vivante qui s’étend bien au-delà d’une même génération. Le Centre est ouvert de sept heures trente à vingt-trois heures tous les jours sauf le dimanche. Voilà pourquoi les futurs médecins parlent de « seconde maison » ou de « famille ». L’art de la pédagogie ignatienne est alors d’éviter les écueils d’une communauté close et fusionnelle afin d’aider les étudiants à affronter le réel dans la singularité de leur existence.

Le Centre Laennec est aussi un lieu de formation intellectuelle. Concrètement, les futurs médecins s’engagent à venir y travailler quotidiennement. Ils étudient en silence, dans de grandes salles où il est plus facile de se motiver avec d’autres qu’en étant seul chez soi. Par ailleurs, étudier en petits groupes permet de vérifier l’acquisition des connaissances et leur compréhension : on connaît bien ce qu’on est capable d’expliquer. La confrontation de ce que l’on sait, permet d’entrer davantage dans l’intelligence de la pratique médicale. Le « Cha » est donc un lieu privilégié pour « apprendre à apprendre ». Les examens blancs, préparés par les étudiants de l’année supérieure, sont des moments de vérité parfois douloureux…

Devenir médecin est un processus lent et exigeant qui mobilise toutes les ressources de l’étudiant. Cela requiert un long travail de maturation et d’unification intérieure pour répondre au scandale du mal. Finalement, le Centre Laennec a l’ambition d’accompagner des étudiants en médecine afin de former des hommes et des femmes debout, heureux et compétents pour servir les plus vulnérables. La meilleure récompense des accompagnateurs jésuites et laïcs est l’épanouissement de ces jeunes dont la générosité se déploie en même temps que mûrit leur désir d’être « pour les autres ».

Des conférences et des parcours de réflexion consacrés à l’éthique médicale soutiennent la maturation intellectuelle des étudiants. Ces séances sont animées par des médecins parfois « anciens » des centres, des philosophes. Elles sont suivies de discussions. Pour clore cette initiation à l’éthique médicale, les étudiants rédigent une réflexion personnelle, lue et commentée avec leur accompagnateur. Le Centre Laennec ne propose pas un « prêt à penser » chrétien. Il donne plutôt des jalons pour mieux comprendre la société contemporaine où les étudiants sont confrontés à toutes formes de vulnérabilité. Cette école de responsabilité requiert un véritable investissement personnel afin de donner le meilleur de soi-même. Cela suppose l’apprentissage du discernement, facilité par l’accompagnement.

De fait, le Centre Laennec est d’abord un lieu d’accompagnement individuel, humain et spirituel. En effet, tous bénéficient plusieurs fois par an, d’une écoute attentive et bienveillante. Elle leur permet de s’ouvrir sur ce qu’ils vivent pendant leurs études, sur ce qu’ils voient, font et ressentent lors des stages à l’hôpital. Ils parlent aussi de leurs relations amicales et familiales, de leurs occupations extra-universitaires, de leur vie spirituelle. Bref, il s’agit d’entrer dans la confiance réciproque afin d’établir un dialogue qui les aide à grandir. Ce n’est pas si simple ! Patience, humilité, humour sont de bons conseillers. De fait, cette proposition est à contre-courant d’une culture de communication souvent superficielle et compulsive. S’arrêter pour parler honnêtement de soi lorsque l’on a seize ou dix-sept ans est déjà un véritable exercice spirituel. Quelques jeunes sont fidèles à la célébration eucharistique. Au cours de la seconde année d’études médicales, chaque étudiant est invité à donner gratuitement et généreusement de son temps, en poursuivant un parcours dans le scoutisme ou en s’engageant dans une association caritative (visites de personnes âgées, aide aux personnes sans domicile fixe, soutien scolaire, etc…).

Olivier Paramelle, s.j.

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :