Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

L’avenir est aux Services à la personne

Le succès du film d’Olivier Nakache et Eric Toledano « INTOUCHABLES » montre, au-delà de la qualité du scénario et du jeu des acteurs, que le « service à la personne » est aujourd’hui un secteur clef de la vie de notre société où l’on retrouve les grands enjeux des solidarités entre générations et classes sociales.

Avec un taux de croissance qui avoisine les 10% par an, le secteur des services à la personne est en pleine expansion. Il étend chaque jour un peu plus son domaine d’activité, proposant de nouveaux services à d’autres catégories de population. En 2005, les plus de soixante-quinze ans  représentaient  8% de la population vivant en France. En 2050, selon les prévisions de l’INSEE  cette catégorie serait deux fois plus nombreuse, elle représenterait entre 14 et 16 % de la population. Selon le centre d’analyse stratégique « France 2025 », on estime que dans quinze ans, les populations concernées par des pathologies prévisibles vont mettre notre système de soins « sous tension » : 1 à 1,5 million de personnes seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer dès 2020, 1 million de personnes de plus de soixante deviendraient dépendantes en 2025. 3 millions de personnes souffriraient du diabète en 2020 (contre 2,2 aujourd’hui). Ne parlons pas du cancer (qui certes se soigne beaucoup mieux que jadis) mais dont le taux d’incidence pourrait continuer d’augmenter.

Que recouvre réellement l’appellation : Services à la Personne ? Quels profils correspondent à ces emplois ? Quelles formations préparent à ces métiers d’avenir ?

Les services à la personne regroupent l’ensemble des services contribuant au mieux-être des

Individus à leur domicile. Ils connaissent une forte croissance, correspondant à une demande sociale importante et diversifiée, à laquelle l’Etat et les collectivités locales entendent répondre par une politique de soutien.

Actuellement, le secteur des services à la personne représente plus de 2 millions d’emplois. Ce secteur permet la création chaque année de quelque 100 000 postes nouveaux.

Selon les sources de l’Agence nationale des Services à la Personne, on estime à plus de quinze mille le nombre d’organismes publics, privés ou associatifs possédant l’agrément « Service à la personne ». Il s’agit donc d’une source non négligeable d’emplois.

On distingue trois grands domaines de services :

  • les services à la famille : garde d’enfants, accompagnement des enfants dans leurs déplacements domicile/crèche, domicile/école, soutien scolaire,  cours à domicile, assistance informatique et Internet, aide aux démarches administratives …
  • les services à la vie quotidienne : travaux ménagers, entretien du linge (collecte et livraison du linge lavé, repassé et raccommodé), confection de repas à domicile, livraison de repas préparés  à l’extérieur,  courses,  petits travaux de bricolage et de jardinage, gardiennage, entretien et surveillance temporaires de résidences principales , mise en relation et distribution de services …
  • Les services aux personnes dépendantes : assistance aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aide à la mobilité et au transport, accompagnement dans les sorties et dans les actes de la vie courante, conduite du véhicule personnel, soins esthétiques à domicile…

Parmi eux, ce sont les services aux personnes dépendantes qui connaissent le plus grand succès. Plus les personnes sont âgées et dépendantes, plus le recours à l’Aide à Domicile devient important.

Quel est le  profil nécessaire  pour travailler dans les services à la personne ?

Il faut savoir écouter, être discret et dynamique, aider les personnes sans faire  à  leur place, c’est-à-dire repérer leurs besoins et leur capacité à agir seuls  et les stimuler. Il faut aussi se montrer résistant, physiquement et moralement, car parfois on peut être confronté à des situations difficiles.

Quelles formations ? Le nouveau bac pro (en trois ans) Accompagnement Soins et Services à la personne (qui a remplacé le BEP carrières sanitaires et sociales) se décline désormais en deux versions : une option « structures » pour préparer les futur(e)s infirmiers(ères), aides soignant(e)s et agents de services hospitaliers qui continueront à travailler en institutions et une option « Domicile » pour préparer  les futurs professionnels qui exerceront leur métier (infirmier, aide soignant ou aide à domicile) au domicile même du patient.

La « dépendance » pourrait constituer un gisement d’emplois important : 11 % de création nette d’emplois possible à l’horizon 2025. A condition toutefois que nous soyons capables d’anticiper les besoins en formation associés à la prise en charge de ces personnes dépendantes. Un beau challenge pour nos établissements de formation sanitaire et sociale !

 

François JEANSELME
Chef d’Etablissement Lycée Don Bosco – LYON

 

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :