Orientation, le Guide de l'Enseignement Privé

À LA UNE

ESTBB, se préparer aux métiers des laboratoires et du vivant

L’ESTBB, Ecole Supérieure de Biologie-Biochimie-Biotechologies, propose à Lyon des formations depuis le Bac jusqu’au Bac+8. Son expertise : les métiers des laboratoires biologie-biotech, son ADN : l’ouverture à l’international.

Focus sur la formation Assistant Ingénieur en Biologie-Biochimie-Biotechnologies, en 3 ans après le Bac. La formation prépare au métier d’assistant ingénieur dans les laboratoires des bio-industries et les laboratoires de recherche.

Léa a fait un stage de 4 mois à Oxford, Royaume-Uni « En 2ème année de ma formation Assistant Ingénieur en Biologie-Biochimie-Biotechnologies, je suis partie 4 mois en stage à Oxford, au Royaume-Uni, dans un laboratoire sur les maladies métaboliques du foie. J’ai été très bien accueillie dans le laboratoire, j’ai pu apprendre plein de techniques différentes en très peu de temps, et j’ai été vite autonome. J’ai pu faire avancer un projet d’études sur l’impact d’un gène, c’était passionnant. » Léa est actuellement en 3ème année d’études, elle s’apprête à repartir à l’étranger 5 mois pour son stage de fin d’études.

 

Mathieu a terminé sa formation « La formation est très appliquée, avec beaucoup de TP, j’ai apprécié d’apprendre à travers des TP plutôt qu’avec uniquement des cours théoriques. J’ai fait mon premier stage au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon et mon deuxième stage chez Boehringer Ingelheim, une entreprise leader mondial du vaccin et des médicaments vétérinaires. J’ai travaillé en virologie, pour tester un nouveau bioréacteur pour cultiver des cellules adhérentes sécrétant des anticorps. » Mathieu est maintenant assistant ingénieur à l’INSERM, dans un laboratoire de recherche sur la pathogénicité des bactéries.

Autre formation proposée après le Bac : une Licence Sciences de la Vie, majeure Biologie mineure Humanités La Licence prépare à des poursuites d’études variées s’appuyant sur un solide socle en Biologie, complété par une réflexion pluridisciplinaire sur la place de l’Homme dans le monde et sur les avancées technologiques en Sciences de la Vie.

Célia « J’ai beaucoup aimé l’approche par les Humanités, en complément du cursus en Biologie. Cette approche m’a permis de me faire ma propre opinion sur des sujets qui me paraissent très importants aujourd’hui dans le monde scientifique et plus largement dans le monde actuel. J’ai aussi apprécié le faible nombre d’étudiants par classe. Nous avons pu échanger très facilement avec le corps enseignant et être guidés pour nos poursuites d’études. » Célia est actuellement en Master Métiers de l’enseignement, pour devenir professeur des écoles.

Maxence « J’ai choisi d’intégrer la licence Sciences de la Vie et Humanités car cette formation correspond aux enjeux d’un monde évoluant rapidement où les sciences du vivant s’inscrivent dans le quotidien de tous. Cela m’a permis de beaucoup grandir humainement tout en restant dans une filière scientifique qui me plaisait. De plus, j’ai eu l’opportunité de partir suivre mon sixième semestre d’études à l’étranger, à l’université de Bond en Australie. Une expérience exceptionnelle. » Maxence est actuellement en Master Nutrition et Sciences des aliments à AgroParisTech.

 

 

 

Tagué , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial. Une formation pour la vie.

Des études qui professionnalisent

S’orienter : faire le bon choix des études et d’un parcours professionnel à construire pour se réaliser. Quand le choix est évident, cela a la vertu de la simplicité ou de la continuité tranquille. Quand dominent l’indétermination, l’incertitude ou lorsque le cas est plus complexe, avoir trop d’options devant soi peut inquiéter et le choix devenir une épreuve de renoncement à la liberté !

Avec le temps des réformes, du lycée, de l’enseignement professionnel, du bac, avec les changements imposés par Parcoursup, la France découvre que l’orientation prise en amont détermine les chances de succès des scolarités et, plus tard, l’insertion professionnelle réussie ; bien menée, l’orientation réduit les coûts humains et économiques liés à l’échec scolaire.

Les enjeux de l’orientation sont multiples et chacun a sa part de responsabilité dans le processus :

  • Pour un futur lycéen ou un bachelier, se connaître afin de se projeter dans l’avenir, immédiat des études pour l’année qui vient, ou futur pour le cycle à aborder ;
  • Pour un enseignant, s’engager dans une écoute active afin d’aider un élève à se révéler et de mesurer ses capacités et ses limites, sans confondre potentiel en émergence et parcours scolaire passé ;
  • Pour des parents, prendre en compte les aspirations profondes d’un enfant et l’accompagner à l’instant d’une décision qui lui permettra de se réaliser, en relativisant le désir de reproduction sociale, pour ne pas ouvrir plus tard le temps des regrets.

S’orienter est un exercice à enjeux (ce que l’on peut gagner ou risquer de perdre). Nous avons un souhait pour nos lecteurs, parents et jeunes qui se préparent à s’orienter : avec le Guide orientation en main, soyez audacieux et exigeants, rencontrez les enseignants, les chefs d’établissement, faites-vous une idée avec des jeunes déjà intégrés, discutez avec tous et choisissez « la bonne place », celle accessible pour vous réaliser. Et ensuite, bossez ! : il faut aimer ce qu’on a voulu et travailler pour atteindre ses objectifs.

Régine Caupin

Rechercher un établissement

Types d'Établissement :
Écoles post bac
Établissements de formations aux professions de l'action sociale et médico-sociale
Formations en alternance
Lycées agricoles
Enseignement supérieur
Établissements associés enseignement catholique
Lycées professionnels
Lycées enseignement général et technologique
Collèges
Écoles de production
Université Catholique de Lyon
Départements :
Ain
Rhône
Isère
Loire
Roannais
Mots Clès (facultatif) :